lundi 30 juin 2014

Bilan du mois de Juin #1

Coucou les amis,

Je vais tenter chaque mois de te dresse un petit bilan de ce qui replis mon mois, en ce 30 juin, qui célèbre également l'anniversaire de Sylvain Chavanel, coureur cycliste français, membre de l'équipe Cofidis.



                                              Ma playlist 


Musique :

Ce n'est pas le morceau le plus joyeux du moment, c'est sûr, mais j'adore la voix de Sia, cette chanson, ce clip, et cette petite gamine qui danse extraordinairement bien. Elle s'appelle Maddie Ziegler, elle a 12 ans, et une aisance, une prestance incroyable. J'aimerai trop être dans sa peau...

Sia dévoile son nouveau single "Chandelier", premier extrait de son prochain album attendu au printemps. Un morceau sans doute influencé par l'univers de Rihanna, avec qui l'Australienne a déjà collaboré. Écoutez ! Regardez !

Film : 


Sur la thématique de "On ne choisi pas sa famille "ce film raconte l'histoire peu vraisemblable d'une famille tourangelle qui a éduqué quatre filles maintenant devenues de jolies plantes à caser.
Malheureusement les prétendants masculins ne correspondent pas aux souhaits des parents cathos bien sous tout rapport (traditions religieuses, habitudes alimentaires...). La petite dernière va t-elle sauver l'honneur familial en réalisant le projet des parents ?
C'est une petite comédie très divertissante, assez drôle et tout public. Ce film doit être vu ainsi : il y a sans nul doute beaucoup de clichés, le scénario étant  assez caricatural et grossier. Mais les acteurs s'amusent bien et la salle est au diapason. Les jeunes femmes sont très jolies, et Christian Clavier n'en fait pas des tonnes. A voir pour se détendre !

 

Lecture :


Quel savoureux roman que celui-ci! J'ai passé un très bon moment. Renée est une concierge croustillante, la cinquantaine bien faite, qui tient un immeuble bourgeois néo-conservateur et se fait passer pour une inculte qui se gave de télé aux yeux de ses locataires, snobinards bon teint qui la considèrent comme un objet de fonction et non comme une personne. Or Renée est quelqu'un de très intelligent, de super cultivé qui pourrait en apprendre à tous ces hautains qui la méprisent et ignorent que son chat se prénomme Léon en hommage à Tolstoï et non pas à cause d'une pub télé.
A Renée, il convient d'ajouter Paloma, adolescente tout aussi intelligente qui en marre de ce monde creux et voudrait bien le quitter. Et aussi l'arrivée de Kakuro Ozu, japonais malin qui a tôt fait de comprendre qui est réellement qui. Ozu (suivez le lien avec le cinéaste du même nom, une des idoles de Renée) va bouleverser le fonctionnement de l'immeuble, ignorant le statut social des uns et des autres pour privilégier la mise en valeur des gens beaux de l'intérieur.




Magnifique roman, drôle, cruel, cynique, bien écrit, qui ébranle les certitudes sociales et pointe du doigt un certain cliché de la concierge qui ne peut être qu'idiote. Muriel Barbery teinte son récit de beaucoup d'humour mais ne tombe cependant pas dans la légèreté facile, le ton peut être grave et les réflexions qu'elle fait naître de sa plume sont profondes. J'ai beaucoup aimé le personnage de Renée, ses manières de faire semblant d'être bécasse tout en jetant un regard caustique (et réaliste) sur ses contemporains. Il y a beaucoup à apprendre de cette personne, de l'humilité et de la tolérance. Le roman démarre réellement avec l'arrivée de Ozu. Avant, c'est plutôt un apéritif ou un hors-d’œuvre, ça se déguste avec plaisir, en attendant la suite, savoureuse. Je vous le conseille vivement!

                                          La citation du mois


 "Être en vacances, c'est n'avoir rien à faire et avoir toute la journée pour le faire."


                   Passez un bon mois de juillet !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour ton commentaire ! <3