lundi 7 juillet 2014

En direct de la frousse...

Coucou les amies !


Froussarde, toi ? On a tous nos petites frayeurs... Et pour chaque petite (ou grosse) peur, il existe un remède. Alors, pas de panique, suis le guide !



Avoir la frousse, la plupart du temps, tu t'en passerais bien... Mais sais-tu que la peur peut aussi t'aider à grandir ?

1. Ne culpabilise pas


Certaines filles ont peur des souris alors qu'elles sont super cap de sauter d'un plongeoir de 5 mètres. D'autres files (et aussi des garçons !) craignent de se retrouver dans le noir sans qu'il y ait de réel danger (pas de monstre gluant sous le lit !). Bref, le frousse, c'est une histoire très perso. Chacun a la sienne, les adultes comme les enfants. Alors, ne te dis pas que tu es ridicule et évite de tout garder pour toi. Parles-en plutôt à quelqu'un en qui tu as confiance. D’abord parce que ça soulage, mais aussi car c'est un premier pas pour apprivoiser ce qui te fait flipper.




2.  Fais ta petite enquête


Ta frousse peut venir d'un mauvais souvenir gravé dans ta mémoire. Un jour, tu t'es blessée en faisant du ski ? Résultat : maintenant, tu paniques dans toutes les pentes, que ce soit à vélo ou en roller. Astuce : réécris l'histoire, mais au lieu de tomber tu passes le poteau bien stable sur tes deux jambes !

3. SOS anti-frousse


Peur du noir ? 

Laisse ta porte entrouverte pour que la lumière filtre et prévois une veilleuse si tu te réveilles en pleine nuit.Quand tu te sentiras plus en confiance, tente l'expérience de tout éteindre, mais garde une lampe de poche sous ton oreiller.

Peur de parler devant les autres ? 

Pour retrouver le calme, pense à ta respiration. Inspire profondément et ne rentre pas la tête dans les épaules (cela te couperait le souffle).

Peur de l'eau ?

Demande à quelqu'un de t'accompagner. Au début, contente-toi de rester près du bord. Puis, chaque jour, avance un peu plus loin (eau au mollet, à la taille, etc.)

4. La trouille sa rend plus courageuse ! 

En vrai, il faut avoir eu la trouille pour savoir à quel point on est courageuse. On se rend compte qu'on est bien plus capable de se dépasser qu'on ne le pense, on découvre ses qualités. Alors, est-ce poour cette raison que les livres et les films d'horreur ont la cote ? Il faut croire que frissonner, c'est bon  pour le moral. Une fois descendu du grand huit, même si on a hurlé de terreur, on a l'impression d'être un super héros parce qu'on a osé le faire. L'être humain est une drôle de bestiole qui s'amuse à avoir la chaor de poule pour se prouver qu'il n'a pas peur !

5. La peur, un vrai signal d'alarme !


Aleeeeerte ! Tes sens (yeux, nez oreilles...) repèrent vite les anomalies : bruit étrange, ombre qui se déplace... L'information est transmise à ton cerveau, qui analyse et ordonne la production d'hormones.
Ces super substances chimiques augmentent tes forces et réflexes : ta tension monte, tes pupilles se dilatent... Te voilà prête à bondir et à crier à l'aide ! Trop fort, la peur.



                                                    Mais que crains-tu, toi ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour ton commentaire ! <3